Installer PCLinuxOS 2010

Version communautaire en français produite à partir de PCLinuxOS 2010-07

PCLinuxOS 2010 est une distribution GNU/Linux basée sur Mandriva, utilisant son propre système de paquets rpm (les paquets sont des programmes prêts à l’installation, accompagnés d’informations essentielles sur ceux-ci, comme leur numéro de version, les bibliothèques dont ils dépendent, etc… ). Ceux-ci sont gérés à travers le système de paquets apt-rpm. L’administrateur peut utiliser au choix Synaptic, un outil convivial en mode graphique issu de la distribution Debian, ou apt-get en console. Bien entendu, à l’issue de votre installation, vous serez le principal utilisateur de votre système d’exploitation, en même temps que vous en serez l’administrateur.

Après le démarrage du Live CD, vous arrivez sur cet écran …

Écran de démarrage

Écran de démarrage

Si ce n’est pas le cas, ou si vous voulez des renseignements sur le fonctionnement d’un Live CD, je vous invite à lire le tutoriel Démarrer un Live CD.

Appuyez sur la touche F2 pour choisir le français, voire F3 pour changer la résolution de votre écran et validez sur LiveCD.

Démarrage Du système

Démarrage Du système

PCLinuxOS démarre, patientez quelques instants …

Choix du clavier

Choix du clavier

Choisissez la langue de votre clavier, pour moi ce sera “Français”.

Démarrage du bureau PCLinuxOS

Démarrage du bureau PCLinuxOS

Le bureau se lance, patientez…

Bureau

Bureau

Voici votre bureau. Si nous n’aimez pas le fond d’écran, pas de panique ! Ça se change.

Lorsque vous aurez essayé l’utilisation en live, vous voudrez sans doute réaliser l’installation. Avec le bouton droit de la souris sur l’icône d’installation “Installer PCLinuxOS”, puis choisissez “Ouvrir”.

Icône installation

Icône installation

Saisissez le mot de passe administrateur : “root”.

Saisie du mot de passe root

Saisie du mot de passe «root»

Démarrage Installation

Démarrage Installation

L’installation peut commencer, cliquez sur “Suivant”…

Partitionnement

Partitionnement

Vous pouvez choisir de partitionner votre disque dur vous-même ou de laisser l’outil de partitionnement, Drakdisk, le faire. Si vous avez déjà une ou plusieurs partitions, vous préfèrerez certainement l’option personnalisée. Si vous voulez utiliser la totalité de votre disque dur pour PCLinuxOS, vous pouvez choisir “Utilisez l’espace disponible”.

Le système vérifie l’espace disponible sur votre disque dur.

Calcul de l'espace disque

Calcul de l'espace disque

Le système vous demande confirmation pour effectuer le formatage de vos partitions. Pour poursuivre l’installation cliquez sur “Suivant”.

Confirmation pour le formatage

Confirmation pour le formatage

Si vous avez choisi d’utiliser l’espace disponible, le système formate les partitions nécessaires.

Formatage

Formatage

Le système installe PCLinuxOS sur votre disque dur.

Installation en cours

Installation en cours

Vous avez le temps de faire une petite pause et d’aller préparer un café, durant la copie des fichiers.

Ensuite, rendez-vous à la section « Installation du chargeur de démarrage », quelques images plus bas.

Partitionnement personnalisé

Si vous choisissez le partitionnement personnalisé…

Partitionnement personnalisé

Partitionnement personnalisé

Sélectionnez la seconde ligne et cliquez sur « Suivant ».

Démarrage partitionnement

Démarrage partitionnement

Sélectionnez de quoi créer une première partition.

Vous pouvez commencer par une partition pour le “SWAP”. C’est une partition qui peut servir au système en cas de besoin ponctuel en mémoire supplémentaire. (Sous Windows, c’est un fichier qui est utilisé pour assurer cette fonction). Si vous disposez de 2 Go ou plus de mémoire vive (RAM), vous n’avez pas forcément besoin d’une partition de swap, sauf si vous pensez utiliser l’hibernation. Vous pouvez lui attribuer entre 1 et 2 Go. Si votre machine offre 512 Mo de ram ou moins, attribuez au swap entre 750 Mo et 1,5 Go de ram, selon l’espace disque dont vous disposez.

Début du partitionnement personnalisé

Début du partitionnement personnalisé

Cliquez sur “Créer”…

Création d'une partition de swap

Création d'une partition de swap

Choisissez la taille, le type du système de fichiers (ici, swap pour commencer…)

Partition

Partition

Vous allez créer la partition “/” (on dit partition root, à ne pas confondre avec l’administrateur root) de la même manière. C’est cette partition qui abritera le système de fichiers, c’est à dire toute l’arborescence du système d’exploitation.

Point de montage

Point de montage

Choisissez successivement « Journalized FS: ext4 » comme type de système de fichiers, sauf si vous en préférez un autre, puis choisissez “/” comme point de montage. Attribuez-lui entre 5 et 15 Go d’espace disque, en fonction de la capacité de votre disque dur, et de vos besoins en applications supplémentaires.

Partition /home

Partition /home

Faites de même pour la partition “/home”. C’est la partition où sont créés les répertoires des comptes des utilisateurs, et par conséquent dédiée à leurs données personnelles, ainsi que les fichiers spécifiques aux comptes des utilisateurs. Attribuez un espace disque plus important que pour le système, tout l’espace disque disponible restant si vous le voulez, sauf si vous ne comptez pas y conserver de données, ou très peu. En ce cas, quelques centaines de mégaoctets ou quelques gigaoctets symboliques peuvent suffire. Notez que sur la capture ci-dessus, Drakdisk, l’outil de partitionnement a détecté le disque dur en tant que hda. Cela peut changer selon le matériel et selon l’emplacement du disque dur dans votre machine. Le disque dur pourrait aussi être vu sous le nom de hda, ou hdb, sda, ou sdb

Partitionnement terminé

Partitionnement terminé

Voici à quoi ressemblera votre partitionnement, hormis que celui-ci a été réalisé dans une machine virtuelle, et pour cette raison la partition “/” et la partition “/home” sont un peu réduites en taille.

Création de la table des partitions.

Table des partitions

Table des partitions

Jusqu’ici, aucun de vos choix de partitionnement n’a été réalisé définitivement. Vous pouvez encore revenir en arrière, modifier des choix, et même quitter l’installation sans rien modifier sur votre disque dur. Si vous voulez parcourir à nouveau toutes les étapes depuis le début, par exemple depuis le moment où vous avez décidé de choisir le mode personnalisé pour le partitionnement, vous pouvez encore le faire. Si vous êtes décidé à poursuivre, pour terminer l’installation, validez en cliquant sur le bouton Ok de la fenêtre de mise en garde dans laquelle vous pouvez lire : “La table des partitions hda va maintenant être écrite sur le disque”.

Calcul partition

Calcul partition

Calcul de l’espace disque.

Le système vous demande confirmation pour effectuer le formatage de vos partitions. Pour poursuivre l’installation cliquez sur “Suivant”.

Confirmation pour le formatage des partitions

Confirmation pour le formatage des partitions

Installation

Installation

L’installation est en cours.

Installation du chargeur de démarrage

GRUB

GRUB

Le système vous propose la configuration pour le démarrage de votre PC avec le chargeur de démarrage GRUB. Si vous ne savez pas à quoi servent ces options, vous pouvez les laisser dans l’état.

Démarrage PC

Démarrage PC

Si vous voulez modifier le menu de démarrage de votre PC, vous pourrez le faire à ce moment.

Fin de l'installation

Fin de l'installation

L’installation est terminée, vous pouvez redémarrer votre PC.

Redémarrage

Redémarrage

Menu pour redémarrer l’ordinateur.

Menu redémarrage

Menu redémarrage

Cliquez sur “Redémarrer l’ordinateur”.

Ejection du cd

Ejection du cd

Vous pouvez à présent éjecter le cd.

Menu

Menu

Après le redémarrage, vous découvrirez le menu de Grub avec deux ou plus de choix. Si vous ne changez pas le choix par défaut, le système démarrera de lui-même au bout de 10 secondes de délai.

Compte root

Compte root

Lors de ce premier redémarrage, vous allez créer le mot de passe administrateur (dit aussi mot de passe “root”). Créez un mot de passe solide pour votre compte root, comportant au minimum 8 caractères. Mélangez des caractères minuscules et des caractères majuscules, des chiffres et des caractères spéciaux. La qualité de votre mot de passe root est la première et la plus importante des sécurités sur votre distribution GNU/Linux. Ne le laissez pas non plus en vue et ne le confiez pas à… ici choisissez : vos enfants, votre facteur, votre agent fiscal… 😉

Compte utilisateur

Compte utilisateur

Les informations pour votre compte utilisateur. La même règle s’applique ici pour le mot de passe utilisateur. Si vous décidiez par exemple, d’utiliser comme mot de passe le numéro du tatouage de votre chien, changez de chien assez souvent. 😉

Connexion

Connexion

Écran de connexion de session, où vous inscrivez les données utilisateur saisies précédemment.

Bureau

Bureau

Vous voici sur votre bureau ! Félicitations. 🙂

Notez aussi qu’un Live-CD est généralement plus lent à l’usage que le même système installé sur le disque dur. Cela est dû au temps de transfert entre le lecteur et l’affichage. Vous devriez trouver votre système d’exploitation beaucoup plus réactif, une fois celui-ci installé.

Soyez les bienvenus sous GNU/Linux, et bien sûr, sur PCLinuxOS !